Portada Tienda | Buscador Busca documentosChatColaboraContacto | Lo nuevo30 000 libros idiomasSuperación personal

General  | Traductor  |   Inglés  |  Francés  |   Alemán  |   Italiano   Catalán Euskera  Otros  |   Otros 2
Árabe  |  Chino  |   Esperanto  |   Griego Idioma japonés Japonés  |  Idioma portugués Portugués Idioma rumano Rumano Idioma ruso Ruso
163 usuarios conectados   Portal de Idiomas
 

<<Volver | Principal >> Francés

Frases hechas. Expresiones idiomáticas en francés.
Frases hechas en francés con explicación en francés. Francés coloquial



Lista de frases y expresiones en francés

Fuente: http://www.lunerouge.org/spip/article.php3?id_article=324

Frases Hechas 1 - Frases Hechas 2 - Frases Hechas 4 - Frases Hechas 5

H

 

Habiller quelqu’un (pour l’hiver) : Dire des vilénies sur une personne (pour l’hiver quand on en dit beaucoup). Voir aussi « Casser du sucre sur le dos de quelqu’un ».

Herbe à Nicot : Tabac. Vient du nom de l’ambassadeur de France au Portugal qui rapporta du tabac à Paris vers 1560 : Jean Villemain, seigneur de Nicot.

Se heurter à un mur : Être en butte à une difficulté insurmontable.

Se heurter à un mur d’incompréhension : Être confronté à l’incompréhension de l’ensemble de ses interlocuteurs au point d’en être réduit à ne plus pouvoir agir.

Homme de paille : Un homme manipulé ou un prête-nom.

Homme de main : Un homme au service d’un patron, en général pour effectuer des tâches illégales.

 

I

 

Il faut battre le fer tant qu’il est encore chaud : Il faut agir rapidement.

Il n’attache pas son chien avec des saucisses : Il est avare.

Il n’est pas dans son assiette : Il n’est pas très en forme.

Il n’y a pas un chat : Il n’y a personne.

Il n’y a pas de quoi fouetter un chat : Ce n’est pas très important.

Il n’y a pas photo : Il n’y a pas de doute.

Il y a de quoi s’arracher les cheveux : Il y a de quoi se faire du souci.

Il y a anguille sous roche : Il y a une mauvaise surprise.

Impossible n’est pas français : Rien n’est impossible (pour un français) (phrase dite par Napoléon Bonaparte).

 

J

 

Jack n’a qu’un œil : Rappel à la prudence. Voisin : « Se méfier du chat qui dort (d’un seul œil) ».

Jeter l’argent par les fenêtres : Dépenser sans compter.

Jeter le bébé avec l’eau du bain : Perdre de vue l’essentiel

Jeter l’argent par les fenêtres : dépenser à outrance, gaspiller.

Jeter l’éponge : Abandonner une action, une activité. Vient du monde de la boxe où l’entraîneur peut jeter son éponge au milieu du ring pour demander l’arrêt du combat à la place de son boxeur.

Jeter le manche après la cognée : Abandonner.

Jeter de la poudre aux yeux : Chercher à paraître plus que l’on est.

Jouer au chat et à la souris : Faire durer un jeu cruel. Voisin : « Jouer au gendarme et au voleur ».

Jouer au docteur (au papa et à la maman) : Pratiquer des attouchements. Se dit en parlant d’enfants.

Jouer du pipeau : Raconter des bobards (familliers).

Jour de paye (paie) : par analogie, recevoir le fruit de son travail, de ses efforts.

 

K

 

kif-kif (bourricot) : C’est du pareil au même (viens de l’arabe).


L

 

Avoir la langue bien pendue : Parler beaucoup, être impertinent.

Lâcher la bride : Laisser faire quelqu’un que l’on a retenu longtemps.

Lâcher la proie pour l’ombre : Se laisser distraire de son objectif.

Lâcher la rampe : Perdre la tête.

Laisser bouillir : Attendre qu’une dispute, un incident ou un problème se résolve tout seul.

Laisser la bride sur le cou : Laisser entière liberté.

Laisser pisser le mérinos : Ne pas faire attention et laisser les gens se calmer d’eux mêmes. Voisins : « Bien faire, se taire et laisser braire », « Le chien aboie, la caravane passe ».

Langue de pute : Qui répète tout ce qu’on lui dit, vrai ou faux avec l’intention de nuire (vulgaire).

Lèche-cul, Lèche-bottes : Personne qui flatte servilement autrui pour en tirer avantage. Synonymes : flagorneur, pompe-anus (vulgaire).

Levé du bon pied : Être de bonne humeur.

Levé du mauvais pied : Être de mauvaise humeur, voir « Levé du pied gauche ».

Long comme un jour sans pain : Interminable.

Les deux mon capitaine : Sans réponse valable.

Léché : Bien fait, soigné. ex : Présentation léchée.

Lourdingue : Grossier, qui manque de finesse.

 

M

 

Mâcher ses mots : Ne pas dire ce que l’on pense.

Ne pas mâcher ses mots : Dire ce que l’on pense.

Madame porte la culotte : C’est la femme qui dirige dans le couple.

Manger les pissenlits par la racine : Être mort.

 

 

 

Manger son chapeau : admettre amèrement ses erreurs.

Manger son pain blanc : Profiter du meilleur tout de suite, s’utilise surtout au passé pour indiquer que le meilleur est fini (« il a mangé son pain blanc »).

Manger sur le pouce : Manger en vitesse.

Manger sur l’ongle : Manger peu.

Manger de la vache enragée : Vivre des moments difficiles, subir des privations. Se dit surtout des artistes qui ont réussi après avoir connu des débuts difficiles.

Manger dans la main : Être obéissant.

Manger à tous les râteliers : Servir des intérêts contraires.

Manger avec un lance-pierre : Avaler hâtivement son repas.

Manier (se) : se presser. Souvent utilisé à l’impératif, "manie toi !".

Marcher à côté de ses pompes : Faire n’importe quoi.

Marcher sur la tête : Faire n’importe quoi.

Marcher au radar : Se déplacer en état de conscience minimum. Se dit familièrement de son état au lever après une nuit trop courte.

(Une) Marie-couche-toi-là : Une femme facile.

Mauvais poil (être de) : de mauvaise humeur.

Ménager la chèvre et le chou : Essayer de contenter tout le monde (et du coup se fâcher avec tout le monde).

Mener une vie de bâton de chaise : mener une vie agitée, cahotique et sans but précis.

Mettre au pied du mur : Forcer quelqu’un à faire face à une situation inconfortable.

Se mettre le doigt dans l’œil (jusqu’au coude) : Se tromper, s’aveugler.

Mettre au vert (se) : disparaître quelque temps pour se faire oublier.

Mettre de l’eau dans son vin : Faire des concessions.

Mettre du beurre dans les épinards : Améliorer ses finances.

Mettre du cœur à l’ouvrage : Travailler, faire quelque chose, avec entousiasme.

Mettre la charrue avant les bœufs : Faire les choses dans le désordre.

Mettre les voiles : Partir rapidement. Voisin : « Se trisser ».

Mettre les petits plats dans les grands : Préparer une réception avec soin.

Mettre la pédale douce : Se faire oublier. Se faire très discret.

Mettre sur la paille : Ruiner.

Mi-figue, mi-raisin : Avoir deux attitudes opposées.

(Le) mieux est l’ennemi du bien : On risque de gâter ce qui est bien en voulant obtenir mieux.

Mieux vaut tard que jamais : Il faut savoir être patient.

Mine de rien : Discrètement.

Monter en épingle : Donner plus d’importance à un sujet qu’il n’en a vraiment.

(C’est) moi qui paye : C’est de moi dont on se moque, dont on dit du mal.

(C’est) moi qui régale : C’est moi qui invite.

(avoir) Mouché (quelqu’un) : Avoir eu le dessus sur quelqu’un. avoir été le plus fort.

Quelle Mouche (te, le...) pique : Qu’est-ce qu’il (te, lui) prend !

Monnaie de singe : Promesses sans valeur. À l’origine pour payer l’octroi (droit de passage pour aller vendre sa marchandise à Paris) les montreurs de singe payaient en faisant faire des numéros à leur singe.

C’est une montagne qui accouche d’une souris : Un événement annoncé comme majeur se révèle être insignifiant.

Montrer les talons : Partir.

(Être la) mouche du coche (ou du cocher) : Être le petit élément perturbateur qui gêne le déroulement d’une entreprise (voisin : « grain de sable dans la mécanique »), voire qui la fait dévier vers une direction initialement non envisagée.

Mouiller sa chemise : Se donner du mal.

Les murs ont des oreilles : Cet endroit n’est pas à l’abri d’écoutes indiscrètes.


N

 

Navet : (familier) mauvais film. nanar en argot.

N’en faire qu’à sa tête : Ne pas écouter, être têtu.

Né avec une cuillère d’argent dans la bouche : Né dans une famille riche.

Ne pas avoir la langue dans sa poche : S’exprimer franchement.

Ne pas avoir froid aux yeux : Être courageux.

Ne pas casser trois pattes à un canard : Ne pas être exceptionnel.

Ne pas casser des briques : de peu d’intérêt

Ne pas être tombé de la dernière pluie : Avoir de l’expérience, ne pas être facile à berner.

Ne pas faire long feu : Ne pas s’attarder à un endroit ou à une tâche.

Ne pas voir plus loin que le bout de son nez : Ne pas savoir prévoir.

Ne pas y aller de main morte : frapper avec force. Exagérer (figuratif).

Noircir le tableau : Présenter une situation comme plus grave qu’en réalité.

Nouille : imbécile, niais.

Noyer le poisson : Donner moult détails afin d’embrouiller, d’embobiner (familièrement) son interlocuteur. Ex. « Oh, Bonne mère, celui-là, il est fada i’veut noyer le poisson ! ».

la Nuit tous les chats sont gris : dans l’obscurité on dicerne mal les choses. La nuit est propice à la dissimulation.

 


<<Volver | Principal >> Francés Página: Frases Hechas 1 - Frases Hechas 2 - Frases Hechas 4 - Frases Hechas 5
 

Comunidad Astalaweb e Idiomas.astalaweb.com © 2003
Todos los derechos reservados
Administrador y Webmaster -  Gabriel Chova